3ème jour : Canicule

Aujourd’hui c’est le jour le plus chaud dans le camp de Oure Cassoni. Il n’y a pratiquement personne dehors par cette chaleur, même à 9 h du matin. Et même là, les gens ne sortent que pour remplir leurs cruches d’eau et retournent très vite se mettre à l’abri. Nous avons rencontré 15 femmes travaillant dur pour bâtir une école en briques pour remplacer l’école primaire où vont leurs enfants. Derrière leur construction à moitié montée, nous apercevons une douzaine de tentes de fortune montées avec des bâtons et des bâches cousues ensemble. La plupart battent sous le vent, et le sable a commencé à déchirer des pans entiers du toit et des murs. Le terrain de basket est craquelé et la balançoire n’a plus de siège. Le terrain de foot est vide. A la périphérie de Oure Cassoni, on peut voir la dure réalité de la vie dans cet environnement. Le vent soulève le sable à tel point que la seule solution, c’est de construire des murs de fortune autour de votre tente vieille de quatre ans.

Le sable est brûlant et pourtant plus de la moitié des enfants que nous rencontrons n’ont pas de chaussures pour protéger leurs pieds. Même lorsque la saison des pluies règne sur le reste du pays, le camp de Oure Cassoni reste un désert.

Comments

comments

Category: En Français · Tags:

Leave A Comment



c